Accueil » Actualité juridique » Intégrer ses parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie, bonne ou mauvaise idée ?

Intégrer ses parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie, bonne ou mauvaise idée ?

Intégrer ses parts de SCPI dans un contrat d'assurance vie, bonne ou mauvaise idée ?

Vous avez entendu dire que loger des parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie est avantageux. Vous ne comprenez pas en quoi cela est bénéfique. Ci-après quelques informations à ce propos pour vous aider à vous décider.

Y a-t-il des avantages de placer vos parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie ?

Il existe de nombreux avantages à intégrer vos parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie. Déjà, vous allez booster le rendement de votre contrat d’assurance vie. Mais, pour que vous compreniez mieux comment, considérez les chiffres suivants. En 2019, les fonds en euros ont rapporté 1,5 % alors que les SCPI ont rapporté 4,40 %. Il est facile d’en déduire qu’il est avantageux de remplacer le fonds en euros de votre contrat d’assurance vie par des SCPI. Le rendement sera meilleur.

Mais loger vos parts de SCPI dans votre contrat d’assurance vie présente d’autres atouts, notamment sur le plan fiscal. En effet, vos SCPI vont bénéficier de la fiscalité avantageuse de votre contrat d’assurance. En général, la fiscalité de l’assurance vie est attractive. En cas de retrait, après 8 ans de détention, les plus-values sont imposées à seulement 7,5 %.

Par ailleurs, sur les gains réalisés, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 euros par an. Puis, en cas de décès, les versements de moins de 152 500 euros réalisés avant 70 ans sont exonérés des droits de succession. Cependant, notez que certaines SCPI profitent d’une fiscalité allégée. C’est le cas des SCPI européennes avec lesquelles vous jouissez d’une exonération partielle sur la quote-part des actifs étrangers.

De leur côté, les SCPI dans l’immobilier résidentiel vous donnent droit à des dispositifs fiscaux, la loi Pinel, les dispositifs Malraux, Denormandie, etc.

Allez-vous intégrer vos parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie ?

Les différents atouts de loger vos parts de SCPI dans votre contrat d’assurance vie ont été exposés ci-dessus. Puis, il y a encore un autre avantage financier, celui de l’absence de délai de jouissance. Qu’est-ce que cela signifie ? Normalement, si vous achetez des parts de SCPI en direct, vous n’en percevez les premiers revenus que longtemps après. En général, c’est seulement après 3 à 6 mois que vous pouvez espérer toucher vos revenus. C’est cela qu’on appelle « délai de jouissance ». Par contre, si vos parts sont souscrites via votre contrat d’assurance, il n’y a pas d’attente, vous percevez immédiatement vos revenus.

Ce sont autant d’arguments en faveur de l’intégration de vos parts de SCPI dans votre contrat. Cependant, voici quelques informations à connaître à ce propos. Par exemple, ce ne sont pas toutes les SCPI qui sont accessibles via un contrat d’assurance vie. Sur les quelque 200 SCPI existantes, il n’y a qu’une petite vingtaine qui le sont. En principe, ce sont les SCPI dans les locaux professionnels et commerciaux, les entrepôts, etc. De plus, la quantité de SCPI qui peut être placée dans le contrat est limitée par les compagnies d’assurance. En moyenne, c’est au maximum 75 % qui peut faire l’objet d’un tel placement.

★★★★★

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.