Accueil » Actualité juridique » Divorce : les 5 erreurs qu’il ne faut pas commettre

Divorce : les 5 erreurs qu’il ne faut pas commettre

Divorce : les 5 erreurs qu’il ne faut pas commettre

Pour le couple, le divorce est une épreuve douloureuse qui met fin à une histoire d’amour. Il intervient lorsque les deux partenaires n’arrivent plus à se comprendre et la cohabitation devient quasi impossible. Cependant, avant que le juge ne prononce le divorce, il est important de savoir que les époux sont par définition toujours mariés et, de ce fait, soumis au respect des obligations du mariage.

Ainsi, au cours d’un divorce, certaines erreurs ne doivent pas être commises par les époux au risque d’empêcher le bon déroulement de la procédure. Découvrez-les.

Ne pas faire appel à un avocat

Qu’il s’agisse d’une procédure de divorce par consentement mutuel ou par contentieux, le recourt à un avocat est indispensable. Cela devient encore plus urgent lorsqu’il s’agit d’un divorce par contentieux où les époux n’arrivent plus à s’entendre. L’avocat spécialisé en droit de famille dispose des compétences nécessaires pour vous aider à prendre les bonnes décisions à l’issue de la procédure.

Grâce à son expertise, Maitre Franck LOYAC Avocat droit de la famille et divorce Rennes 35 pourra répondre efficacement aux sollicitations de votre conjoint.

Vivre ensemble jusqu’au prononcé du divorce

Dans une procédure de divorce contentieux, les époux par peur de se faire reprocher l’abandon de domicile décident de vivre ensemble jusqu’au prononcé du divorce. Certes, il est vrai que seul le juge peut autoriser les époux à vivre séparément. Mais afin de ne pas compliquer les choses, il est également possible de résider dans un autre logement.

Le conjoint qui a envie de partir peut demander dans la requête en divorce au juge des affaires familiales une autorisation de résider séparément. Cependant, cette option n’est possible que dans certaines conditions. Il s’agit du cas où la cohabitation est compliquée, voire impossible, en raison d’un époux violent physiquement ou psychologiquement. Il suffit d’apporter les preuves au juge pour partir, et ce même si le divorce n’est pas encore prononcé.

Se montrer en public avec son amant

Certes, la relation est sur le point de se terminer, mais cela ne permet pas à un conjoint de s’afficher en public avec son amant. En effet, tant que le divorce n’est pas effectif, vous devez toujours fidélité à votre conjoint. L’article 212 du Code Civil dispose « Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance ».

Ainsi, se montrer en public avec son amant ou chercher un coup de soir pourrait compliquer largement les choses. Cette attitude pourrait être considérée comme de l’adultère et vous empêcher d’avoir la garde de l’enfant. Il est recommandé d’attendre le prononcé du divorce afin de reprendre une nouvelle histoire d’amour.

Ne pas participer aux dépenses courantes

Ne pas participer aux dépenses courantes

Une fois que la procédure de divorce est enclenchée, la plupart des conjoints décident par eux-mêmes de ne plus respecter leurs obligations financières. C’est une erreur à ne pas commettre. Tant que le divorce n’est pas définitivement prononcé par le juge, les deux conjoints doivent continuer à payer les charges qui les incombent.

Il s’agira de continuer à participer aux charges courantes comme la cantine, factures d’énergie et téléphonie, impôts, mensualités crédit à la consommation, etc. Le manquement aux obligations financières peut être considéré comme un défaut de paiement. Pour cela, répartissez les charges entre vous afin d’éviter toutes tensions ultérieures à ce sujet.

Avoir une conduite irresponsable

Durant la procédure de divorce, tout élément peut être utilisé comme preuve par l’un des époux afin que le divorce soit prononcé en votre défaveur. Même si les procédures de divorce sont caractérisées par des tensions et des débordements fâcheux, vous devez bien vous garder. Que ce soit par messages, mails, tweets et autres posts Facebook, évitez de menacer ou tenir des propos injurieux envers votre conjoint.
Ce dernier pourrait s’en servir comme preuve.

★★★★★

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.