Accueil » Actualité juridique » L’inceste continue de faire des victimes dans de nombreuses familles

L’inceste continue de faire des victimes dans de nombreuses familles

L'inceste continue de faire des victimes dans de nombreuses familles

L’inceste existe dans tout type de famille : il n’est pas lié aux conditions socio-économiques, ni au niveau intellectuel, ni aux convictions religieuses, politiques ou philosophiques de la famille, de même l’agresseur peut être aussi bien une femme qu’un homme.

Bien que l’inceste soit un interdit universel et surtout un crime, il n’est pas puni ou défini comme tel dans certains pays du Monde.

Plusieurs sociétés ont par ailleurs admis l’inceste entre frère et sœur. L’exemple le plus caractéristique est celui de la société égyptienne, dans laquelle le mariage entre deux enfants de la même fratrie était une pratique courante

Il n’en est pas de même pour la société Française qui a une aversion profondément ancrée pour les relations sexuelles incestueuses.

L’inceste en chiffres

En France, environ 20% des femmes et 5 à 10% des hommes (ce qui représente deux millions de personne) disent avoir subi des violences sexuelles dans leur enfance au sein de leur famille.

Le Conseil de l’Europe estime qu’un enfant de moins de 18 ans sur cinq est victime de violences sexuelles, dont 70% à 80% sont commises au sein de la sphère familiale.

Les conséquences sur les victimes

Les conséquences sur les victimes de ce fléau sont à la fois immédiates, et sur le long terme. De plus, les symptômes se multiplient avec le temps.

Comme pour les victimes de viols, les agressions sexuelles au sein de la famille infectent aussi bien la santé physique que psychologique.

L’inceste est tellement traumatisant que la victime doit dans la plupart des cas, pour survivre, oublier et se plonger dans le déni ou en vouloir à son corps d’avoir été une proie facile en le punissant souvent par des conduites addictives et dangereuses (prostitution, drogues, alcool, automutilation…).

Également, l’inceste est une bombe à retardement dans la tête des victimes et elles sont souvent complètement livrées à elles-mêmes lorsque cette bombe explose des années après. Non correctement traitées à temps, les conséquences peuvent être terribles, et avoir un impact tant sur leur santé, leur sexualité, leur couple, que sur leurs relations sociales et leur avenir professionnel.

Certains symptômes :

  • Faible estime de soi.
  • Phobies, panique, anxiété.
  • Terreurs nocturnes en faisant des cauchemars (surtout de viol, de poursuite, d’être prisonnière).
  • Image du corps mauvaise ou déformée (prostitution, pornographie etc…).
  • Addictions à la drogue et/ou l’alcool.

L’inceste est une expérience tellement traumatisante que les victimes peuvent en garder des séquelles à vie.

★★★★★

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.