Accueil » Actualité juridique » Quelle peine pour un vol de scooter ?

Quelle peine pour un vol de scooter ?

Quelle peine pour un vol de scooter ?

Face à un vol de scooter, il n’est pas toujours facile de savoir comment réagir

On peut aussi se demander quelles sont les peines encourues par le contrevenant en droit pénal notamment et au niveau du code civil. Pour savoir exactement quelle réponse adopter et la meilleure manière de réagir, découvrez ces quelques conseils qui vous permettront de vous prémunir au mieux face à cette situation.

Vous saurez tout des amendes et des circonstances aggravantes pour un vol de scooter. 

Quels sont les risques de vol sur un scooter ? 

Si vous utilisez votre scooter régulièrement, notamment pour vous rendre sur votre lieu de travail quotidiennement, vous savez qu’il a une place importante dans votre vie. Seulement, tout n’est pas rose et les risques de vous le faire voler sont bien réels. Vous pouvez notamment vous le faire voler par mégarde, car vous ne pourrez pas surveiller constamment votre véhicule.

Les voleurs sont de plus en plus forts et ingénieux pour arriver à leurs fins et emploient des moyens conséquents. Même la journée, les risques sont bien réels et nombreux, mais voici comment les déjouer. En partant au travail, pensez donc à bien attacher votre scooter, surtout s’il fait partie des modèles de scooter les plus volés en France.

Comment se protéger du vol de son scooter ? 

Afin d’éviter le vol de votre scooter. Il vous faudra tout d’abord opter pour une assurance fiable qui sera en mesure de vous aider face à ce genre de situation. Les meilleures assurances sont celles qui proposent un bon rapport qualité prix et vous proposent une couverture étendue. N’oubliez jamais de placer un antivol si possible en forme de U ou bien une chaîne et assez robuste, afin qu’il ne puisse pas être cassé en deux minutes.

Si vous l’oubliez par mégarde, par manque de temps ou tout simplement, car vous pensez revenir rapidement, sachez que votre scooter ne fera pas longtemps le poids face à des voleurs souvent expérimentés et stratèges. Sachez que le blocage de guidon neiman ne suffira pas à empêcher à lui seul le vol de votre scooter, celui-ci peut être débloqué juste à la force des bras. Essayez autant que faire se peut de choisir un antivol homologué pour plus de sécurité.

Enfin, évitez de stationner dans les zones peu fréquentées, un lieu avec beaucoup de passage sera plus dissuasif. Voici donc quelques mesures préventives que le droit vous permet d’appliquer tout à fait légalement pour ne pas avoir à vous soucier d’un éventuel vol de votre fidèle destrier. La meilleure réponse à adopter est donc une série de mesures préventives comme le fait de choisir une bonne assurance. 

Que faire en cas de vol de scooter ? 

En cas de vol, la première chose à faire est de regarder dans quelles circonstances il a eu lieu. Il existe en effet des circonstances aggravantes qui pourront être prises en considération lors de la plainte. Vous pouvez donc dans un premier temps apporter une réponse adaptée en observant les circonstances. Puis, contactez sans délai votre assurance afin qu’elle vous couvre et puisse intervenir dans les meilleurs délais.

Le droit vous autorise à porter plainte pour vol de scooter, donc, il ne faut pas hésiter à le faire au plus vite. Plus rapidement et précisément vous agirez, plus vite l’auteur des faits pourra être retrouvé. Faites confiance à votre assurance, elle vous aidera à sortir facilement de cette mauvaise passe y compris si elle a eu lieu à votre travail. Vous devez ensuite retirer et conserver votre déclaration au commissariat. Selon les circonstances, vous entourez d’un avocat sera judicieux. Il n’y a pas de réponse toute faite, mais ces quelques conseils vous aideront à bien réagir. 

Quelles sont les peines encourues et la législation en vigueur au niveau du code pénal, pour un vol de scooter ? 

Généralement, le droit si on s’en réfère au code pénal admet que le vol est passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Des circonstances aggravantes viennent parfois s’ajouter et augmenter la peine au pénal. C’est notamment le cas si l’infraction a été effectuée par plusieurs personnes à la fois, si une effraction a été commise, par exemple si le voleur est entré chez vous ou a forcé une serrure pour parvenir à ses fins.

Il en va de même s’il a dissimulé tout ou partie de son visage, s’il a fait preuve de violence, ou encore s’il agit contre une personne particulièrement vulnérable en raison de son âge ou de son état de santé. Dans ces cas de figure, le droit pénal condamne le contrevenant à une punition plus lourde pouvant aller de 5 ans jusqu’à la prison à perpétuité selon les cas. L’amende, elle aussi, est réévaluée et peut atteindre 150 000 euros.

Avec ces informations, vous n’aurez plus de souci à vous faire et partirez l’esprit léger au travail. 

★★★★★

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.